Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Petites annonces.

Vous vendez un objet ou louez un bien, 
Un service à donner ou recherché,
Un objet à mettre au troc,
On vous propose de mettre en ligne vos petites annonces.
Quelques lignes, une photo de moins de 3Mo.
Et hop c'est parti ...
Et biensur, c'est gratuit !
Et c'est vu en moyenne par 1000 personnes par mois !

Envoyez votre texte à
lesechosdebertone@sfr.fr

 

Compteur de visites

6 février 2013 3 06 /02 /février /2013 16:42

Bonne année à tous les lecteurs. Oh mais tiens, le carnaval arrive à grands pas ... Est-ce que vous vous y êtes préparés ? Que ce soit oui ou non voici certains masques.

 

L'histoire des  masques :

 

Quand on parle de masques et de carnaval, le mot "Venise" vous vient tout de suite à l'ésprit ( ou pas diraient certains ). Est-ce que vous vous êtes déjà demandés pourquoi Venise ? Eh bien voici la réponse à la question.

Cela remonte à 1271. A Venise, bien entendu, il existait déja une école de mascherie. En 1773 il y avait 12 magasins de masques avec 31 ouvriers, ce qui est très peu comparé aux nombres actuels. Beaucoup de masques en Europe sont fabriqués pour le commerce avec l'Afrique, employant ainsi un nombre certain de personnes. En 1600, il y avait tellement de masques que le gouvernement de Venise a été obligé de placer des règles pour en limiter l'utilisation. On interdit donc aux habitants de Venise de porter des masques en dehors de la periode du Carnaval. On doit alors porter les masques à des heures préétablies. L'utilisation des masques a été interdite aux prostitués et à leurs clients.

Les fausses moustaches et  fausses barbes étaient également considérés comme des masques. Le port du  loup était une obligation lors des cérémonies officielles et des fêtes pubiques, comme l'était le port de la cap.

Les masques étaient jadis utilisés comme déguisement mais aussi comme moyen fort efficace pour dissimuler son identité  et  faire des choses peu catholiques. (Vous voyez ce que je veux dire, Messieurs;-) .... masque-blanc.jpg  masque-loup.jpgplein-de-masques.jpg

 

  duo-masque.jpgmasque-en-argent.jpg

 

 Les differents sortes de masques:

 

Cà, c'était pour la petite histoire. Passons aux masques..... Je vais vous en montrer quelques uns. C'est parti ! 

 

Les classiques !

 

La Bauta: c'est un masque blanc qui déforme la voix  et qui était porté avec un tricorne noir;  cape qui partait du masque. Ce masque était interdit car on pouvait se cacher entierement et on pouvait cacher toutes sortes d'objets volés ou dangereux.

 

bauta-copie-1.jpg  bauta-3.jpg

 

La Moretta: porté par les femmes, oval, de velours noir complété de voile violette, et d'un petit chapeau à bord large. C'est un masque qui tenait sur le visage grâce à un petit bouton que la femme tenait entre ses dents. Ainsi elle ne pouvait donc parler ce qui était très anonyme.....mystère et boule de gomme !

 

Voici  maintenant quelques masques d'Afrique:

 

Lhistoire de ces masques:

 

Les masques jouent un rôle important dans la culture Africaine. Ils peuvent prendre la forme d'éléments naturels et surnaturels. Ils symbolisent  la puissance et  représentent les esprits. Ils servent en diverses circonstances: pour les récoltes, le passage à l'âge adulte, pour que les morts reposent en paix, pour honorer les dieux.  Bref pour un peu tout.

C'est certainement un des objets les plus emblématiques des arts premiers en Afrique.

 

Description:

 

Les masques sont agrémentés de plumes, de fibres végétales, de bois peint puis sculpté, de branchages, d'écorce, de raphia, de coquillages, d'argile blanche , de perles et de nombreuses autres choses.

masque-afriques-coeur.jpg  plein-masques-africain.jpg masques-cheveux-afriique.jpg

 

Passons enfin aux masques chinois  :

 

L'histoire des masques:

 

Leur histoire se situe entre 420 et 581. Le Prince Lanling des Qi du Nord, guerrier reconnu et respecté de tous, portait souvent un masque terrifiant lors de ses batailles. Après son décès - il est mort au combat - ses dissiples lui dédièrent une danse "Le prince Lanling s'en va en guerre". Les danseurs portaient un masque. C'est ainsi que le port du masuqe devint un rite associé aux danses traditionnelles chinoises.

 

chine--tching.jpg 3-chine.jpg

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Trinidad Angelis 24/02/2013 19:00


Once again Congratulations for your article!!!

LA BRETONNE 24/02/2013 15:13


Bel article, j'ai appris de jolies choses et je ne connaissais pas ce masque chinois. Bravo l'artiste !